Quels avantages et inconvénients des sols en PVC?

Les sols en PVC sont des sols très adaptables à votre habitation. Ils existent sous toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les finitions, tous les prix, toutes les largeurs. L’intérêt principal de ce type de sol est sa diversité (il existe des imitations de tous les types de sols) et son faible coût. Son véritable inconvénient est sa faible résistance au temps. Les avantages d’un sol en PVC Le sol en PVC est intéressant car il est très peu cher. Vous pouvez investir dans des rouleaux de PVC et les installer provisoirement, ou les coller de manière définitive tout en sachant que leur remplacement ne vous coûtera pas les yeux de la tête. Un autre avantage réside dans le fait que les sols en PVC sont très faciles d’entretien : il suffit de l’aspirer ou de passer le balai de temps en temps. Passer une serpillère imbibée d’eau peut aussi être utile. Le PVC présente une qualité indéniable : c’est un très bon isolant. Aussi bien thermique qu’acoustique. Enfin, le PVC peut faire prendre corps à toutes vos envies : il permet de copier tous les revêtements possibles et inimaginables. Marbre, béton, carrelage, pierre bleue, parquet, tout peut être imprimé sur un sol en PVC. Les inconvénients d’un sol en PVC Un sol en PVC présente cependant le véritable inconvénient de mal vieillir. Si vous voulez faire une installation pérenne et de qualité, il est peut être illusoire d’installer du PVC. Mieux vaut alors investir dans un sol plus cher mais de meilleure qualité. Une solution consiste à acheter la meilleure qualité de PVC (la plus épaisse), mais même en prenant cette précaution il est probable que le revêtement se détériore vite. Un sol en PVC est mine de rien assez sensible : que ce soit aux produits chimiques ou à la lumière, en tout cas ce qui est certain, c’est qu’il est agressé par certains facteurs extérieurs et vieillit mal.